10 Règles d’Or pour éviter les accidents cardio-vasculaires pendant et après l'effort

accidents cardio-vasculaires

Les accidents cardio-vasculaires pendant ou après l’effort, entrainent chaque année en France 1300 morts subites et 1500 infarctus du myocarde non mortels. Voici ce que l’on peut lire sur le site du Club des Cardiologues du Sport. Devenu problème de santé publique, ce chiffre est appelé à augmenter eu égard au vieillissement de la population et à une pratique sportive croissante chez les séniors. 

 

Pour prévenir ces accidents, le collège des cardiologues du sport appelle impérativement au bilan médical préalable à la délivrance d’un certificat médical de non contre-indication est indispensable. La course à pied reste une priorité, elle est en effet l’activité sportive la plus concernée par les accidents cardio-vasculaires en grande partie du fait du nombre de pratiquants. Mais sur les évènements type course, la présence d’une chaine de secours le jour de l’épreuve est essentielle même si les résultats sont encore médiocres en termes de survie sans séquelles neurologiques sérieuses.

 

Ces réflexions ont amené le Club des Cardiologues du Sport, qui regroupe des cardiologues du sport de terrain, à édicter en 2006 les 10 Règles d’Or de la bonne pratique sportive sur le plan cardio-vasculaire. Validées par l’Académie Nationale de Médecine, puis par le CNOSF, elles ont été également diffusées par les Fédérations Françaises de Hand Ball et de Rugby, l’Association 14, et dernièrement par le Ministère des Sports.

 

 

10 recommandations édictées par le Club des Cardiologues du Sport

 

  • Signaler à son médecin toute douleur dans la poitrine ou essoufflement anormal survenant à l’effort*
  • Signaler toute palpitation cardiaque survenant à l’effort ou après l’effort.
  • Signaler tout malaise survenant à l’effort ou juste après l’effort
  • Respecter toujours un échauffement et une récupération de 10 minutes lors de vos activités sportives
  • Boire 3 à 4 gorgées d’eau toutes les 30 minutes d’exercice à l’entraînement comme en répétition
  • Éviter les activités intenses par des températures extérieures inférieures à 5 degrés et supérieures à 30 degrés et lors des pics de pollution
  • Ne pas fumer ou du moins jamais dans les deux heures précédant votre pratique sportive
  • Ne pas consommer de substance dopante et éviter l’automédication en général
  • Ne pas faire de sport intense en cas de fièvre, ni dans les 8 jours qui suivent un épisode grippal (fièvre + courbatures)
  • Pratiquer un bilan médical avant de reprendre une activité sportive intense, pour les plus de 35 ans pour les hommes et 45 ans pour les femmes
0 J'aime
0 Je n'aime pas