Trop de stress ? Testez la technique de la cohérence cardiaque

cohérence cardiaque

Médecin, psychiatre et chercheur en neuroscience, David Servan-Schreiber fait connaître en France au début des années 2000, le phénomène de la cohérence cardiaque. Se diffuse alors cette technique de gestion du stress basée sur la respiration.

 

Ses effets bénéfiques sont nombreux : renforcement du système immunitaire, baisse de la tension artérielle, meilleur équilibre hormonal… la cohérence cardiaque améliore l’état de santé général et apaise le stress.

 

Comment ça fonctionne

Notre cœur et notre cerveau sont intimement reliés. On constate assez souvent que des sentiments tels que la peur, les pensées négatives, la colère perturbent notre rythme cardiaque. Et cette circulation se fait dans les deux sens : l’accélération de notre rythme cardiaque provoque également des perturbations au niveau du cerveau. Les pensées s’accélèrent et la crise de panique n’est pas loin. Il s’agit donc d’agir sur notre cœur pour l’aider à retrouver rapidement un rythme normal. Le cœur va alors renvoyer des informations positives à notre cerveau, lequel transmet des message positifs au cœur, le cercle vertueux s’installe.

 

Pratique de la cohérence cardiaque

 

Elle peut se pratiquer en position assise, debout ou allongée.

EXERCICE

  1. Si vous êtes assis(e), posez vos pieds bien à plat sur le sol et tenez le dos droit sans tension en respectant les courbures naturelles de votre colonne vertébrale, la tête dans l’alignement de celle-ci. Les mains peuvent être tranquillement posées sur les cuisses.
  2. Relâchez les tensions (mâchoires, épaules, ventre).
  3. Faites des respirations abdominales lentes et profondes et restez concentré jusqu’au bout de l’expiration.
  4. Laissez l’inspiration se déclencher d’elle même.
  5. Faites ce cycle pendant trois minutes au moins. la respiration doit être fluide et continue. Pour vous aider, vous pouvez visualiser des courbes qui montent et qui descendent au rythme de votre respiration.
  6. Tout en continuant ces respirations amples, portez votre attention sur la zone de votre cœur (région centrale de la poitrine)

 

VARIANTE

Vous pouvez ensuite prolonger l’exercice :

  • En laissant se diffuser une sensation de chaleur dans la région du coeur
  • En laissant s’épanouir un sentiment de gratitude
  • En associant une visualisation positive, telle qu’un paysage que vous aimez? Cela peut être aussi l’image d’un être (personne ou animal).

 

Extrait du livre de Catherine Ternaux, Respiration, 40 exercices de détente et de relaxation, édition hachette

0 J'aime
0 Je n'aime pas