30 minutes de running tous les jours, c'est 9 années de vie en plus !

running

L’espoir fait vivre. Le running aussi. Une étude américaine annonce en effet que la pratique quotidienne d’un sport ralentit le processus du vieillissement biologique des cellules, faisant gagner 9 ans d’espérance de vie par rapport à un mode de vie sédentaire.

 

L’étude est publiée dans le magazine Preventive Medicine. Les chercheurs américains de la Brigham Young University mettent en évidence l' »avantage biologique » dont bénéficie un sportif par rapport à un sédentaire, qui pourrait aller jusqu’à 9 ans d’espérance de vie en plus et une avance de 7 ans comparativement à ceux qui ont une activité physique modérée.

 

La raison ? Les personnes qui pratiquent beaucoup et régulièrement le sport ont des télomères (des structures de l’ADN protectrices des chromosomes associées à l’âge) significativement plus longs que les sédentaires ou modérément actifs.

 

5823 adultes, âgés de 20 à 84 ans ont participé à l’étude. Un groupe de participants a suivi une activité intensive pendant 30 jours soit 30 minutes de jogging par jour (40 minutes pour les hommes) cinq jours par semaine. Résultats : les sédentaires avaient des télomètres plus courts que les personnes très actives physiquement.

 

A noter : Il n’y aurait aucune différence significative dans la longueur des télomères, entre les personnes qui ont eu une faible activité physique ou modérée, et les sédentaires.

1 J'aime
0 Je n'aime pas