Eloge du juron pour booster ses performances

giphy-downsized-large

Vous souffrez, vous dégoulinez, vous n’en pouvez plus ? Dites-le ! Avec des jurons s’il vous plaît, car un peu de grossièreté peut vous aider à améliorer vos performances… Est-ce que c’est une blague ? Pas du tout ! Mais plutôt les résultats d’une récente étude très sérieuse publiée dans le Journal of Psychology of Sports and Exercise.

 

L’étude

Les chercheurs ont soumis 81 sportifs de haut niveau à des exercices physiques intenses de 30 secondes. Une partie d’entre eux sélectionnée au hasard devait prononcer un gros mot toutes les trois secondes. D’après l’auteur principal de l’étude David Spiererer, le mot « fuck »  a été le mot le plus scandé au cours de ces tests.

 

Le athlètes généreux en gros mots ont vu leur niveau d’endurance augmenter de 4,6 %, tandis que la force de leur poignet était 8,2 % fois supérieure comparé à ceux restés sobres pendant les exercices. David Spiererer, responsable de l’étude, affirme que le fait de jurer contribuerait également à atténuer la douleur générée par un effort physique (y compris en dehors de nos séances de fitness). Comment expliquer ce phénomène ? « La personne qui jure ne se concentre plus sur les efforts qu’elle produit, mais plutôt sur le fait de blasphémer », explique le scientifique. Une théorie intéressante, d’autant plus que la plupart d’entre nous laisse facilement échapper un juron lorsque notre orteil heurte dans le coin d’une table ou qu’on se cogne la tête en se relevant un peu trop vite dans une pièce basse de plafond.

 

Source terra femina

0 J'aime
0 Je n'aime pas