En Arabie Saoudite, la seule salle de fitness pour femmes a été fermée

arisa-chattasa-604772-unsplash

Fin avril, le gouvernement saoudien fermait l’unique salle de fitness dédiée aux femmes à Riyad. En cause, une vidéo promotionnelle du club circulant sur les réseaux sociaux et montrant une femme en tenue de sport moulante et cheveux découverts. Selon le chef de l’autorité saoudienne chargé des sports, Turki al-Sheikh, cette image risquait de « corrompre la morale publique ».

 

Sur la vidéo, on découvre une jeune femme en tenue de sport « moulante » qui frappe dans un sac de boxe. Elle n’est pas voilée. Sur Twitter, les vues se multiplient et la vidéo est interceptée. « Nous ne tolérerons pas cela », déclare le chef de l’autorité saoudienne. Et pour montrer sa fermeté, il engage des poursuites contre les auteurs de la vidéo.

 

Pour Saud al-Qahtani, un conseiller en communication du palais royal, cette action prouve que le royaume saoudien est sur la voie d’une « modération sans effondrement moral ». Le prince héritier Mohammed Ben Salmane a en effet lancé depuis l’an dernier une grande vague de réformes dans le pays, visant à adoucir les contours d’un ultra conservatisme qui contraint particulièrement les femmes. Elles ont pour l’heure obtenu le droit de conduire seules et pourront désormais créer une entreprise sans tuteur masculin. Le débat a été lancé en février sur le port de l’abaya, habit noir recouvrant tout le corps des femmes et obligatoire en public. Quant au sport féminin, il est aussi promis à une forme d’ouverture. Mais ça commence mal.

 

0 J'aime
0 Je n'aime pas