Le sport aide à l'apprentissage d'une langue étrangère

activité physique

La pratique d’une activité sportive améliorerait l’apprentissage d’une nouvelle langue. Voici les conclusions d’une étude publiée dans la revue Plos.

 

Cette étude a été menée conjointement par des chercheurs chinois et italiens sur un échantillon de 40 étudiants chinois débutant leur apprentissage de l’anglais. Les chercheurs ont divisé les étudiants en deux groupes de 20 personnes. Le premier groupe a continué un apprentissage confortablement assis devant un bureau, tandis que le second pratiquait 20 minutes de vélo d’appartement avant et pendant la leçon et 15 minutes après.

 

A chaque session, les individus des deux groupes devaient apprendre 40 nouveaux mots de vocabulaire en visualisant ces mots associés à leur image. À la fin de chaque session, tout le monde était soumis au même test : légender une série d’images, répondre à une série de questions et indiquer si les phrases proposées avaient ou non un sens. 8 tests ont été réalisés au cours des deux mois d’étude.

 

Résultats : Les étudiants- cyclistes ont obtenu de meilleurs résultats de mémorisation que les étudiants qui restaient statiques. Ils ont également acquis une meilleure compréhension du vocabulaire.

 

Les chercheurs ont fait revenir les deux groupes d’étudiants un mois après la fin des leçons d’anglais pour un ultime bilan. Aucun des étudiants n’avaient continué à pratiquer la langue. Les mêmes résultats ont été observés : Les facultés de mémorisation à long terme pour les étudiants qui avaient appris en mouvement, étaient supérieures à celles de l’autre groupe.

 

« Les résultats suggèrent que l’activité physique pendant l’apprentissage améliore ce dernier », explique au New York Times Simone Sulpizio, professeur de psychologie et de linguistique à l’Université Vita-Salute San Raffele à Milan, coauteur de l’étude. L’exercice physique aide la reproduction des cellules dans le cerveau et favorise les connexions entre les neurones, complète le scientifique. De quoi booster nos capacités d’apprentissage. Avec cette découverte, les scientifiques espèrent convaincre le corps enseignant de faire évoluer ses méthodes. « Rester assis pendant des heures et des heures sans bouger, n’est pas la meilleure façon d’apprendre« , conclut Simone Sulpizio.
0 J'aime
0 Je n'aime pas