L'appli Fitness Strava accusé de mettre en péril le secret militaire

application Strava

L’armée américaine appelle ses soldats à la vigilance, concernant leurs applis fitness. Une carte publiée par l’application Strava a en effet dévoilé l’emplacement de certaines bases militaires américaines à l’étranger.

 

L’application de fitness Strava a cartographié les itinéraires de course de tous les runners du monde. Seul problème : même quand ceux-ci révèlent la localisation de bases militaires secrètes, comme en Irak, en Afghanistan ou même en Syrie. Le Pentagone a donc demandé à ses soldats de prendre leurs précautions, avant de passer en revue leurs pratiques de sport connecté. En novembre 2017, une carte permettant de dévoiler leurs bases et leurs déplacements en zone de guerre avait inquiété Nathan Ruser, analyste à l’union des analystes de conflits (IUCA), « Si les soldats se servent de l’application pour enregistrer leurs entraînements quotidiens, comme le font les gens normaux, cela peut s’avérer particulièrement dangereux. »

 

L’application recommande aux militaires de marquer leur activités comme privée

Le Pentagone un peu étourdi tente de reprendre le contrôle :  «Le département de la Défense prend très au sérieux ce genre de questions, et est en train d’évaluer la situation pour déterminer si des formations additionnelles sont nécessaires et si des règles supplémentaires doivent être édictées afin d’assurer la sécurité du personnel du département sur le territoire comme à l’étranger», a déclaré à l’AFP Audricia Harris, porte-parole du Pentagone.

 

Les responsables de la sécurité des forces armées, mettent régulièrement en garde les militaires contre le partage d’informations sensibles sur des plateformes non protégées. De manière générale, la recommandation aux militaires est d’utiliser les réglages permettant le maximum de discrétion. Dans un communiqué, Strava a d’ailleurs rappelé qu’il est très facile de se rendre invisible sur sa carte mondiale d’activités. « Les activités étant marquées comme privées et celles comprises dans les zones de confidentialité définies par les utilisateurs » sont exclues de la carte, a rappelé l’entreprise.

0 J'aime
0 Je n'aime pas