Bonnes résolutions : mode d’emploi !

bonnes résolutions sport fitness

Il y a une énorme différence entre prendre une bonne résolution et la conserver, nous avons tous eu l’occasion de nous en rendre compte ! Mais alors, qu’est-ce qui nous permet d’avancer ? Comment se fixer des objectifs réalistes ? Réponse avec un expert en motivation, le professeur David E. Conroy.

 

MARGO WHITE : La période la plus propice aux bonnes résolutions se situe aux alentours du Nouvel an. Et le plus souvent, elles sont sitôt prises, sitôt abandonnées…

 

DAVID CONROY : (Re)commencer une activité physique et perdre du poids sont les deux résolutions les plus courantes, celles que les gens reprennent année après année, ce qui montre à quel point il est difficile de les respecter. Ils restent fidèles à leur objectif pendant quelques semaines, puis l’abandonnent.

 

Comment expliquer cet échec ?

 

Il y a plusieurs raisons. Parfois, les résolutions sont irréalistes. Les gens pensent en effet qu’ils vont faire plus que ce qui leur est possible et ils se désengagent une fois qu’il devient évident que le but est vain. Dans d’autres cas, les gens n’utilisent pas de stratégies judicieuses pour poursuivre l’objectif, ce qu’ils ont en tête est réaliste, mais ils ne sont pas outillés pour atteindre cet objectif.

 

C’est donc un peu plus compliqué que de simplement se fixer des objectifs…

 

Il est difficile de changer de comportement. Il faut compter sur sa seule volonté pour aller à l’encontre de tous les schémas de comportement existants, ces habitudes que nous avons développées au fil des années et que nous devons remplacer par d’autres.

 

Comment minimiser le risque d’échec ?

 

Fixez-vous un objectif élevé mais réaliste. Il doit avoir du sens, en répondant à la question : pourquoi souhaitez-vous être plus actif… Lorsque vous l’avez atteint, vous devez vous récompenser. Certaines récompenses se verront sur le long terme. Vous pouvez dire aux gens qu’en étant plus actifs physiquement, ils préviennent les maladies chroniques dans 30 ans, mais ce n’est pas souvent perçu comme une récompense convaincante. Ce sont donc les récompenses à court terme qui induisent un vrai changement de comportement. L’une des récompenses les plus accessibles est intrinsèque à l’activité elle-même.

 

L’erreur la plus fréquente est de commencer trop fort et trop vite un nouveau programme d’entraînement et de ne pas donner le temps au corps de s’adapter. Si vous n’êtes pas assez en forme pour faire ce programme, vous serez en difficulté pendant le cours et après, vous aurez mal. C’est le meilleur moyen de se décourager.

 

Vraisemblablement les instructeurs de fitness doivent garder cela à l’esprit…

 

Oui. Les instructeurs doivent parvenir à donner aux participants le goût de l’effort de manière à amorcer des changements physiques notables tout en leur rendant le moment agréable pour qu’ils aient envie de revenir malgré la difficulté. Ce n’est pas simple de trouver un programme d’entraînement qui apporte un maximum d’avantages pour la santé et qui est facile à suivre. C’est pourtant ce qui sépare un grand instructeur d’un bon instructeur.

 

Vous avez étudié l’importance des habitudes – incorporer une activité dans notre quotidien qui devient aussi habituelle que de préparer un dîner. Comment faire ?

 

Oui, nous essayons de comprendre comment nous pouvons aider les gens à faire de l’activité physique un choix plus automatique. Il s’agit de les amener à identifier un signal – ce peut être un moment de la journée, un lieu, un sentiment qu’ils ont – et leur faire associer ce signal à un comportement. Par exemple, s’il est 17 heures, il faut aller courir.

 

Les chercheurs ont essayé d’estimer le temps qu’il fallait pour prendre une habitude, mais c’est un sujet controversé. Une étude a demandé à des gens de se fixer un objectif et d’élaborer un plan d’action, comme aller faire une promenade de dix minutes le matin après avoir pris leur tasse de café. Les chercheurs ont constaté que ce comportement est devenu automatique au fil du temps, le nombre moyen de jours nécessaire pour prendre l’habitude étant de 66 jours. Mais l’écart était énorme. Il a fallu 18 jours à certains et 254 jours à d’autres. Les gens prennent donc leurs habitudes à différentes vitesses.

 

bonnes résolutions sport mode d'emploi

 

Vous et votre équipe avez également examiné les avantages et les inconvénients des applications de fitness, un marché qui a explosé ces dernières années.

 

Il est vraiment difficile de trouver des preuves d’efficacité. Et l’une des raisons est que les développeurs de logiciels mesurent généralement leur succès en termes de nombre de téléchargements, mais n’ont aucun moyen de mesurer le changement de comportement des gens. Il y a donc un vide en termes de preuves.

 

Et les spécialistes du comportement n’ont pas été en mesure de combler ce vide, car la technologie évolue à un rythme plus rapide que ce que la recherche peut suivre. Il faut au moins deux ans pour faire un essai randomisé à grande échelle et les applications peuvent changer et être mises à jour durant cette période. Nous n’avons donc pas suffisamment de données précises.

 

Vous avez donc examiné les techniques de changement de comportement utilisées dans certaines des appli les mieux classées. Qu’avez-vous appris ?

 

Les applications se divisent en deux type. Il y a celles qui sont largement axées sur l’éducation, la façon d’effectuer des exercices spécifiques. Et d’autres, centrées sur la motivation. Elles incluent toutes un élément de support, qui induit un accès aux médias sociaux. Nous ne savons pas ce qui fonctionne le mieux pour soutenir le changement de comportement, mais d’un point de vue pratique, il faut savoir de quelle fonction on a besoin lorsqu’on télécharge une appli. Quelque chose qui vous apprenne à être actif et vous guide à travers certains exercices ? Ou quelque chose qui vous aidera avec à vous auto-réguler ? Il se peut que vous souhaitiez les deux et que vous ayez besoin de deux ou plusieurs applications différentes.

 

Les technologies portables ont connu un succès spectaculaire. Qu’en pensez-vous ?

 

Les trackers d’activité et autre outil de tracking reposent sur l’idée qu’on est plus efficace dans la poursuite d’un objectif si le parcours est jalonné de commentaires de la part de la machine. Par exemple, si votre objectif est de faire 9 000 pas par jour, mais que votre appareil vous indique que vous n’en avez fait que 6 000, vous savez que vous devez poursuivre l’effort.

La question est de savoir si l’obtention automatique de commentaires est aussi efficace que si vous réfléchissiez vous-même à ce que vous avez fait dans votre journée pour être actif, aux opportunités que vous avez saisies ou pas… L’autosurveillance est très importante pour le changement de comportement et il n’est pas certain que vous obtiendrez le même impact grâce au tracker. Mais si l’appareil a pu inciter les gens à réfléchir à leurs niveaux d’activité, alors c’est déjà une bonne chose.

 

OPÉRATIONS RÉSOLUTIONS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

  • Visez haut, mais soyez réaliste quant à ce que vous pouvez réaliser.
  • Concentrez-vous sur les récompenses à court terme, car elles sont le moteur du changement de comportement.
  • Si vous commencez un nouveau programme d’exercices, laissez à votre corps le temps de s’adapter.
  • Une bonne façon de prendre une habitude est de faire correspondre un signal à un comportement. Ex : à 17 heures, aller courir ou après le petit déjeuner, aller se promener.
  • Sachez que les gens prennent des habitudes à différentes vitesses – certains auront besoin de 18 jours, d’autres 254 (la moyenne est de 66 jours).
  • Utilisez un tracker d’activité pour mesurer la façon dont vous suivez votre objectif, mais ne comptez pas uniquement sur cet appareil. L’auto-surveillance, avec une vraie réflexion sur vos actions est très importante pour le changement de comportement.

 

David E. Conroy est professeur de kinésiologie, de développement humain et d’études familiales à la Pennsylvania State University. Ses recherches portent sur la motivation à être actif.

0 J'aime
0 Je n'aime pas