Courir est l'activité qui fait vivre le plus longtemps

courir

Courir allongerait de 3 ans en moyenne la vie des joggeurs ! En réduisant le risque de mort prématurée de 40%, quelles que soient la vitesse et la distance parcourue, la course à pied serait donc l’activité qui fait vivre le plus longtemps. A charge évidemment de surveiller son poids, sa consommation d’alcool et de tabac.

 

Dans la revue Progress in Cardiovascular Disease, les chercheurs de l’université de l’État d’Iowa (États-Unis) ont publié leurs résultats. Après avoir réexaminé les données d’une précédente étude menée par l’Institut Cooper, et divulguées en 2014, ainsi qu’une compilation d’autres travaux sur les bénéfices de l’activité physique, les scientifiques  ont établi qu’un individu qui court près de deux heures par semaine, soit près de six mois sur 40 ans, verrait son espérance de vie rallongée de 3 ans. Autrement dit, une heure de running permettrait d’augmenter sa longévité de près de 7h !

 

55.000 adultes (44 ans en moyenne), ont été suivi pendant quinze ans. Leur activité physique, et notamment la fréquence à laquelle ils couraient, était évaluée. En prenant en compte d’autres paramètres pouvant peser sur l’espérance de vie (sexe, âge, poids, tabagisme, consommation d’alcool), les scientifiques sont parvenus à la conclusion que les personnes pratiquant régulièrement une forme de course à pied voyaient leur risque de mortalité dans l’année baisser de 30% par rapport à ceux qui ne couraient pas, et avaient 45% de risque en moins de mourir d’une maladie cardio-vasculaire. Ne pas courir a le même effet néfaste sur la longévité que l’hypertension. Au total, les coureurs vivaient en moyenne trois ans de plus que les autres.

 

 

 

 

 

0 J'aime
0 Je n'aime pas