Gardez une ceinture abdominale forte pendant la grossesse

ceinture abdominale

Muscler sa ceinture abdominale pendant la grossesse, ne veut pas dire avoir des tablettes de chocolat. La nature a bien fait les choses et a offert aux femmes une masse musculaire adaptée pour soutenir le poids du bébé. Voici quelques conseils pour maintenir un centre du corps fort pendant (et après) la grossesse.

 

Pendant la grossesse, le corps est envahi par la relaxine, hormone qui ramollit les ligaments, les muscles, les cartilages et le col de l’utérus pour permettre un écartement des os du bassin qui va faciliter le passage du bébé lors de l’accouchement. L’hormone a un effet de relâchement de la ligne médiane qui sert d’attache aux muscles abdominaux. En principe ces muscles ne se déchirent pas mais ils peuvent se séparer. Techniquement appelée diastasis recti, cette séparation de la partie superficielle des abdominaux entraîne un relâchement de cette zone qui oblige à exercer une pression sur les lombaires pour effectuer les mouvements courants.

Bien préparer cet heureux événement

 

Bryce Hastings, physiothérapeute et directeur de la recherche chez Les Mills

« Il faudrait être aussi en forme que possible avant de tomber enceinte. Alors que la grossesse n’est pas le meilleur moment pour commencer un nouveau programme d’entraînement, un exercice de renforcement musculaire ciblé sur le centre du corps peut être très bénéfique. Si vous entraînez vos muscles régulièrement à s’étirer, le cerveau les garde actifs et fonctionnels. De plus, le travail des abdominaux pendant la grossesse, peut diminuer le degré de séparation des grands droits. A bannir : tous les exercices qui vont solliciter le grand droit justement, c’est-à-dire les abdos superficiels (autrement dit les tablettes de chocolat). En revanche, on peut faire des obliques et transverses (c’est-à-dire les abdos profonds). Profitez de la grossesse pour renforcer les muscles du plancher pelvien et veillez au maintien des muscles fessier. Les articulation sont mises à l’épreuve quand bébé est là et nécessite d’être soulevé et porté régulièrement… Misez sur les squats ! »

 

Diana Archer Mills, directrice de la création chez Les Mills International et mère de quatre enfants, a beaucoup d’expérience dans l’équilibre entre grossesse et sport. Voici ses conseils pour celles qui veulent rester fortes avec un bébé à bord !

 

« Les cours de yoga ou de BODYBALANCE sont parfaits pour renforcer et étirer la zone. Ces programmes proposent beaucoup d’options pour adapter les exercices en fonction des différents niveaux de condition physique et des étapes de la grossesse. Je les ai continué de manière régulière pendant 9 mois ou du moins jusqu’à ce que cela devienne inconfortable. Vous pouvez aussi pratiquer des entraînements en force. Pour ma part, j’ai toujours fait du BODYPUMP jusqu’à la date d’échéance. Là aussi, il y a beaucoup d’options et presque tous les exercices ciblent le centre du corps. Mais attention, ces programmes nécessitent d’être encadré par un coach qui saura guider une femme enceinte.

De manière générale, continuez à bouger peu importe ce que vous faites. Et même si vous vous contentez de monter et descendre vos escaliers, chaque petit pas compte ! Mais toujours dans le respect de votre corps et de celui du bébé… »

 

Demandez toujours l’avis de votre médecin avant d’entamer une démarche d’activité physique, quelle qu’elle soit.

2 J'aime
0 Je n'aime pas