Jeûne intermittent ou régime hypocalorique ?

jeûne

Trop difficile d’assumer un régime hypocalorique en continu ? Jeûnez un jour sur deux ! Une étude américaine révèle en effet que le jeûne intermittent serait tout aussi efficace qu’une restriction calorique quotidienne.

 

Cette méthode testée avec succès aux Etats-Unis consiste à alterner des jours de quasi-jeûne et des jours d’abondance. Pendant six mois, 34 personnes obèses (95 kg, IMC 34), participant au groupe « jeûne alterné » ont dû réduire leur apport calorique à 25 % des recommandations quotidiennes (soit environ 500 calories) un jour sur deux, et pouvaient manger en léger excès (25 % de plus, soit 2 500 calories) le reste du temps.

 

En parallèle, un autre groupe de patients obèses suivait un régime classique, où l’apport calorique était réduit à 75 % tous les jours. Résultat : six mois après la fin de ces régimes, les deux groupes avaient perdu respectivement 6 % et 5 % de leur poids initial (5,7 et 5 kg). Les chercheurs se sont également intéressés à des indicateurs de risques cardiovasculaires. Et là encore, pas de différence significative à long terme : les taux de cholestérol et de triglycérides ont baissé de manière équivalente dans les deux groupes.

 

Mais…

Au cours de l’année de régime, 38 % des jeûneurs ont abandonné l’expérience, contre 29 % dans le groupe hypocalorique (et 26 % dans le groupe contrôle). Une différence qui peut s’expliquer par un manque de satisfaction alimentaire supérieur rapporté par les premiers.

 

D’après les auteurs de l’étude, parue dans la revue JAMA Internal Medicine, ce jeûne en alternance se destinerait aux patients qui ont du mal à tenir sur la durée un régime classique. Cette organisation du temps permettrait de connaitre un jour sur deux, la joie de la récompense…

 

1 J'aime
0 Je n'aime pas