La Diet Paleo, quezako ?

Diet Paleo

Que les choses soient claires, la Diet Paleo n’est pas le dernier régime à la mode. Il s’agit plutôt d’un idéal nutritionnel qui respecte non seulement le corps humain mais aussi l’écologie et qui propose une autre vision de la consommation. La Diet Paleo c’est militer pour un monde plus respectueux de la nature et des hommes… Tout un programme. Par Jérôme Denis.

Suivre la Diet Paleo c’est refuser tout ce qui est industriel

 

Que ce soit par engagement moral ou par nécessité médicale, on donne ici à l’organisme des produits qu’il est à même de reconnaître et donc de digérer, c’est à dire sa nourriture originelle. A la base, l’être humain est un chasseur cueilleur, qui ne se nourrit que de protéines animales, de légumes, de fruits, de noix et de baies. Voici donc les seuls aliments que vous pouvez consommer. Parmi cette sélection, on choisi des aliments neutres et naturels. Le régime fait la part belle à la viande mais à condition de la choisir la moins grasse possible et élevée dans des conditions descentes.

 

La Diet Paleo a ses principes, l’homme moderne doit aussi respecter son environnement. Donc pas de pesticides ni d’antibiotiques, on recherche ici une certaine qualité sanitaire. Idem pour les aliments transformés, les cellules du corps humains ne les reconnaissent pas, signe de ce refus, les allergies, dont le nombre va croissant… Alors exit les produits laitiers, le blé, les légumineuses, les céréales, les féculents et le sucre raffiné. Le régime prévoit une très grande consommation de légumes et un peu de fruits. A noter que l’on peut très bien acheter des légumes surgelés à condition qu’il ne soit pas déjà cuisinés.

 

Forcément les résultats sont spectaculaires : très vite, le corps retourne à des valeurs normales au niveau du cholestérol, de la glycémie et des triglycérides, preuve que l’organisme fonctionne très bien à condition qu’il ait le bon carburant. Le régime fait  rapidement diminuer la masse grasse et entraîne une légère reprise du capital musculaire. Si en plus, tout cela s’accompagne d’une activité sportive, ça va deux fois plus vite.

 

Attention, 15 000 ans d’histoire peuvent laisser des traces dans les habitudes alimentaires. C’est pourquoi les nutritionnistes préconisent d’adopter ces principes nutritionnels à 80% du temps. Les 20% restants étant une part de flexibilité laissé à l’appréciation de chacun. Le régime doit être tenu sur la durée, il doit donc pouvoir s’adapter aux réalités du monde moderne.

0 J'aime
0 Je n'aime pas