La méditation augmenterait le niveau d'activité physique

méditation

La méditation en pleine conscience influencerait le niveau d’activité physique d’une personne. Voici donc les résultats d’une récente étude à laquelle a participé Jacob Meyer kinésithérapeute à la Iowa State University et spécialisé dans la psychologie de l’entraînement. Une interview signé Naomi Arnold.

 

NAOMI ARNOLD : La méditation est généralement considérée comme une activité sédentaire, surtout parce qu’elle est réalisée en position assise, pouvant soulager le stress. Il s’avère d’après votre étude, qu’elle peut également accroître l’activité physique dans la vie quotidienne des gens.

 

JACOB MEYER : Oui. Cette étude est issue d’une vaste recherche évaluant l’efficacité de la méditation en pleine conscience sur la réduction du stress. Ce protocole est appelé « MBSR » et a été développé à l’Université du Massachusetts par Jon Kabat-Zinn.

 

Les participants, de profils variés, étaient divisés en trois groupes et étudiés sur 8 semaines, entre l’automne et l’hiver. Certains suivaient la méthode MBSR, d’autres participaient à un groupe d’entraînement aérobie et les autres se trouvaient dans un groupe de contrôle. Nous leur avons demandé de porter des accéléromètres pendant une semaine « avant » l’expérience et une semaine « après ». Nous voulions savoir s’ils étaient plus actifs, moins actifs ou à peu près les mêmes.

 

N.A. : Qu’avez-vous découvert dans l’étude?

J.M. : Nous avons constaté qu’en huit semaines, le groupe de contrôle avait réduit son activité physique de manière importante alors que le groupe qui s’entraînait et le groupe de méditation avaient maintenu ou légèrement augmenté leur activité durant cette période.

 

N.A. : Ces résultats vous ont-ils surpris?

J.M. : Totalement. Je pensais que le groupe de méditation aurait un certain avantage sur le groupe de contrôle, mais je ne pensais pas qu’il produirait les mêmes avantages que ceux apportés par un programme d’entraînement soutenu. Je pensais aussi que les participants du groupe de méditation finiraient par être plus sédentaires ou passeraient plus de temps assis, mais ce n’était pas le cas. Au lieu de cela, nous avons constaté qu’ils étaient beaucoup plus actifs que les autres.

A savoir :

  • Bien que la méditation soit généralement associée à un comportement sédentaire, passer plus de temps à méditer n’entraîne pas un comportement plus sédentaire dans l’ensemble.
  • Un programme de formation à la pleine conscience peut aider les gens à modifier leur comportement, par exemple en stimulant leur niveau d’activité physique.
  • Une attention accrue à ce que l’on fait amène à faire des choix qui engendrent davantage d’activité physique.
  • La méditation en pleine conscience peut également favoriser les gens à avoir une perception plus précise de leur niveau d’activité physique.
  • Nous savons depuis longtemps que les entraînements cardio sont bénéfiques pour l’esprit. Une étude récente indique que l’entraînement en résistance peut aussi réduire les symptômes de la dépression.
0 J'aime
0 Je n'aime pas