Obésité infantile aux Etats-Unis, quand Trump annule le programme nutritionnel mis en place par Michelle Obama

obésité

17% des adolescents américains sont obèses. C’est pourtant dans ce contexte que l’administration Trump a supprimé le programme mis en place par Michelle Obama, qui visait à instaurer de nouvelles habitudes alimentaires dans les cantines scolaires. Cette loi adoptée en 2012 avait pour objectif d’y imposer des repas sains et équilibrés pour tenter de faire baisser l’effroyable épidémie d’obésité qui ravage la jeunesse américaine. Selon le département de l’Agriculture, ces exigences nutritionnelles ont coûté 1,2 milliard de dollars aux districts scolaires et aux Etats, sur les cinq dernières années.

 

 

L’initiative de l’ancienne Première dame des Etats-Unis visait à promouvoir des repas plus sains dans les cantines scolaires avec des restrictions sur les quantités de sel, de graisses et de sucre. Les écoles se trouvaient ainsi dans l’obligation d’adapter leurs menus à des standards nutritionnels de meilleure qualité, bénéficiant ainsi de subventions gouvernementales. Cette mesure, prise dans le cadre d’une loi adoptée en 2012, était jugée cruciale dans le combat menée par Michelle Obama contre l’obésité infantile. Elle imposait des restrictions sur les quantités de sel, de graisses et de sucre tout en augmentant la quantité de céréales complètes dans les repas scolaires.

 

Le département de l’Agriculture a expliqué lundi 1er mai 2017 dans un communiqué que cette réforme donnera aux écoles américaines une « plus grande souplesse » et évitera aux enfants de jeter les aliments les moins appétissants servis dans le cadre de ce programme de santé publique. Le nouveau ministre de l’Agriculture, Sonny Perdue, assure même que sans ces règles de nutrition, les enfants mangeront avec plus d’enthousiasme plutôt que de jeter leur repas. « Si les enfants ne mangent pas la nourriture, et que ça se retrouve dans les poubelles, ils ne reçoivent aucune nutrition, compromettant ainsi l’intention du programme », a-t-il déclaré

 

Cette mesure du gouvernement de Donald Trump est annoncée le même jour que la publication d’une étude de l’Université Johns Hopkins suggérant que des dizaines de milliards de coûts médicaux pourraient être économisés si les enfants américains faisaient davantage de sport. Environ un jeune Américain sur six âgé de 2 à 19 ans est en surpoids ou obèse, selon les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

0 J'aime
0 Je n'aime pas
  • C’est déplorable ….vraiment quel retour en arrière catastrophique !