Partisans ou détracteurs, le café dans tous ses états...

clem-onojeghuo-115915-unsplash

Le café est le carburant le plus vendu sur le marché. Il fait en effet partie des trois boissons contenant de la caféine les plus réputées au monde, avec le thé et le maté. Et sur ces célèbres graines torréfiées, tout a été dit. Alors si son impact a longtemps été étudié et si les études se contredisent, c’est sans doute parce que dans le café, comme dans chacun ici-bas, il y a du bon et aussi du mauvais…

La caféine réduit la somnolence et augmente la vigilance

Qui n’a jamais utilisé un expresso pour se remettre en route après une nuit blanche… La caféine a une durée de vie d’environ six heures à plein régime, selon les individus. Au bout de six heures, la moitié de la caféine est encore dans l’organisme. Alors attention, suivant l’heure à laquelle vous consommez votre café, il peut raccourcir la durée du sommeil et en altérer la qualité.

La caféine pourrait améliorer l’endurance

Dans une étude publiée en 2015, les chercheurs ont découvert qu’entre 3 et 7 milligrammes de caféine par kilo de poids corporel augmentaient les performances d’endurance d’environ 24%. En stimulant la vigilance, la caféine permettrait aux athlètes de s’entraîner plus intensément, plus longtemps. Par le passé, elle fût d’ailleurs sur la liste des substances interdites en compétition, ce qui n’est plus le cas actuellement. En dépit d’être un exhausteur de performance reconnu, elle reste néanmoins «surveillée» par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA).

Les bénéfices de la caféine atteignent un pic environ une heure après l’ingestion, tentez un café avant de partir en running, pour voir si cela fonctionne pour vous…

Le café est-il vraiment un brûleur de graisse ?

On accorde souvent au café la capacité de brûler des graisses. La caféine est d’ailleurs incluse dans certains compléments alimentaires utilisés dans le cadre d’un régime alimentaire. Il y a en effet quelques recherches associant la caféine à la perte de poids, mais ça n’a rien d’une solution magique…

 

Prévention des maladies

Le café, comme le thé, contient des antioxydants bénéfiques à l’organisme. Il pourrait ainsi intervenir dans la prévention des maladies, réduisant le risque de diabète de type 2, de la maladie d’Alzheimer, celle de Parkinson et du cancer du foie.

 

Effets secondaires

Attention, une consommation excessive de café s’accompagne de nombreux effets néfastes comme la nervosité, les brûlures d’estomac, la constipation et la diarrhée. Sur le long terme, ils peuvent aller jusqu’à l’altération du jugement, générer une fatigue émotionnelle, des sautes d’humeur, de la dépression et de l’anxiété.

Il est conseillé aux femmes enceintes de se limiter à une tasse de café par jour.

 

1 J'aime
0 Je n'aime pas