Sissy Mua, Youtubeuse fitness accomplie

Sissy Mua

Elle est jolie cette niçoise de 27 ans. Elle a un corps d’athlète et des formes avantageuses. Elle est devenue en quelques années, l’icône YouTube – féminine et française –  du fitness : pas moins de 750 000 fans suivent sa chaîne, et ses conseils pour se muscler le corps entier. Le « Bikini avec Sissy », c’est pour ceux qui ont besoin d’un programme spécifique, une série d’entraînements qui promet de vous transformer en bombes des plages. Si Sissy en est une, elle, c’est parce qu’elle fait assidument deux heures de musculation par jour, cinq fois par semaine. C’est rassurant, rien ne tombe du ciel.

 

750 000 fans sur sa chaîne You Tube

 

Sissy Mua était ingénieur en agroalimentaire. Avant. Aujourd’hui, elle dispense ses préceptes forme et fitness sur sa chaine You Tube devant 750 000 fans devenus addicts à ses conseils. Une fille persévérante, déterminée, qui voulait atteindre ses objectifs. C’est ce qu’elle dit d’elle-même dans son guide fitness. La marque de sa brassière, les protéines qu’elle utilise, les exercice pour avoir les mêmes abdos… Les internautes veulent tout copier. Et aujourd’hui Sissy vit de ses partenariats avec des marques et des sponsors. “Ça représente un travail de 60 heures par semaine.” Tout est diffusé en direct sur Snapchat, Instagram, Twitter, Facebook… Au départ, la sportive partage ses conseils nutrition sur une page Facebook. Puis, vu le résultat sur la jeune femme, les internautes veulent en savoir plus et l’inondent de questions. C’est comme ça que débutent les fameuses vidéos des entraînements de Sissy. “Haut du corps fin et tonique”, “Taille fine et fesses bombées en 30 minutes”, “Que manger à sa collation”… Aujourd’hui, il y en a des centaines disponibles sur sa chaîne YouTube. Elle le dit elle-même un tiers de ses audiences sont masculines, et ses principaux fans ont entre 25 et 30 ans.

 

Elle garde la tête froide. Au parisien, elle expliquait il y a plusieurs mois, qu’elle ne diffusait pas de photos avant/après. « Comme on a beaucoup d’influence sur les jeunes femmes, on doit faire attention aux messages qu’on véhicule. Les clichés avant/après peuvent aussi être ceux  de filles qui ne s’alimentent plus… Je gagne très correctement ma vie grâce au fitness en ligne, ça ne me donne donc pas le droit de faire n’importe quoi. »

Bravo Sissy.

13 J'aime
0 Je n'aime pas