Du sport dans l'enfance, pour de meilleurs poumons à l'âge adulte

poumons

La pratique d’une activité physique régulière pendant l’enfance, permettrait d’arriver à l’âge adulte avec de meilleurs organes respiratoires. Selon des chercheurs néo-zélandais, cela pourrait leur éviter certaines maladies pulmonaires chroniques. Une recherche publiée par le European Respiratory Journal.

 

L’étude a été réalisée par des chercheurs néo-zélandais, de l’université d’Otago et dirigée par le professeur Bob Hancox. « Nos résultats montrent que les enfants physiquement actifs ont de meilleures capacités pulmonaires à l’âge adulte. Nous pensons que cela pourrait réduire leur risque de développer des maladies pulmonaires obstructives chroniques en vieillissant. ». Les bienfaits seraient visibles à partir de 50 ans et permettraient d’éviter des maladies comme la bronchite chronique ou  l’emphysème.

Une meilleure musculation pulmonaire

La recherche s’appuie sur deux autres études, menées sur un total de 2406 enfants au Danemark et en Nouvelle-Zélande. Des tests de capacité aérobie réalisés alors que les participants faisaient du vélo ont en effet été menés à différents âges (entre 9 et 38 ans). En parallèle, a été testée leur fonction pulmonaire. Les premiers résultats montrent ainsi que les enfants sportifs ont une meilleure capacité pulmonaire et qu’elle s’accroît en fonction de leur condition physique.

 

Ces effets sont plus visibles chez les garçons que chez les filles. « L’une des explications possibles serait que les hommes en bonne forme physique ont des muscles respiratoires plus denses, et sont plus musclés de manière générale. »

1 J'aime
0 Je n'aime pas