Suivi de la fréquence cardiaque : ce qu'il faut savoir

fréquence cardiaque

Surveiller sa fréquence cardiaque pendant un entraînement peut s’avérer très utile. Selon le trainer LES MILLS, Jim Berg, ce serait même idéal pour la rétroaction, la motivation et le contrôle de votre charge d’entraînement.

 

Pourquoi est-il important de surveiller sa fréquence cardiaque ?

En vous familiarisant avec votre rythme cardiaque, vous pourrez suivre vos progrès session après session et vous améliorer. Vous apprendrez à augmenter l’intensité mais aussi à vous arrêter au bon moment. Vous serez également en mesure de détecter les signes précurseurs en cas de problème de santé ou de stress et vous pourrez mieux comprendre comment votre corps réagit à l’effort. Cela est également très utile si vous êtes un fan de HIIT, car des recherches récentes soulignent l’importance de limiter la station dans la zone des 90% de votre VO2 max.

Quelles sont les fausses idées les plus répandues concernant la fréquence cardiaque ?

L’idée qu’il vaut mieux que votre rythme cardiaque soit élevé tout au long d’un entraînement est une erreur. L’autre est celle qui consiste à prendre en compte uniquement le « score » mais pas l’évolution. Vous devez ressentir ce que votre coeur vous dit pour faire mieux connaissance avec votre corps. La surveillance de la fréquence cardiaque doit être utilisée comme un outil qui permet de s’entraîner plus intelligemment.

Ce qu’il faut savoir

Les fréquences cardiaques maximales varient beaucoup. Par conséquent, définir des zones d’entraînement sur la base de valeurs déterminées par la règle de base (220 moins votre âge) ne permet pas toujours une surveillance précise. Le contrôle et l’ajustement de l’intensité de l’entraînement doivent être basés sur votre seuil individuel et votre capacité quotidienne, et non sur votre fréquence cardiaque maximale.

 

La meilleure preuve que votre condition physique s’améliore c’est lorsque vous êtes capable de maintenir une fréquence cardiaque plus élevée séance après séance ou lorsque votre fréquence cardiaque baisse alors que votre rythme s’intensifie. Les données doivent être envisagées et comparées sur la durée, sinon ça n’est d’aucune utilité.

0 J'aime
0 Je n'aime pas