Une école à Lyon forme des e-sportifs

e-sport

Bienvenue à la Gaming Academy de Lyon, une école qui forme des joueurs professionnels de jeux vidéo à l’e-sport et qui a ouvert ses portes à la rentrée 2018. Au programme : science de la manette mais pas seulement, ces étudiants s’entraînent aussi comme de vrais athlètes…

 

Une « certification athlète e-sport haut niveau »

Ce diplôme qui leur est délivré n’est pas encore reconnu par l’éducation nationale, malgré tout, il leur laisse espérer d’intégrer à leur sortie une équipe professionnelle. Un métier qui peut s’avérer lucratif puisque les plus talentueux peuvent gagner des dizaines, voire des centaines de milliers d’euros chaque année en sponsoring et dotations de tournois. En attendant la consécration, les 7 étudiants acceptés à la Gaming Academy doivent débourser 8.000 euros pour les deux années de cursus…

 

Un cursus complet

Rameur, vélo d’appartement, tapis de course et séances d’étirements, ces sportifs en herbe ont droit à une préparation physique de haut niveau. Et pour cause, ils passent huit heures par jour assis devant un écran, pas question de s’encroûter, au risque de souffrir sérieusement du dos. Ils ont aussi des cours de gestion du stress. En effet, comme n’importe quel athlète, ils doivent apprendre à gérer la pression, d’autant que parfois les compétitions en e-sport peuvent durer plusieurs jours à l’instar de la « Paris Games Week » ou la « Gamers Assembly » de Poitiers.

 

Leur programme ne s’arrête pas là et s’avère plutôt complet : étude de la pratique compétitive mais aussi formation en marketing, management, communication et évènementiel, ils ne sont pas là que pour jouer. La Gaming Academy propose également une formation d’entrepreneur-influenceur, très utile dans le cas où leur notoriété leur permettrait de rassembler une communauté en ligne via Twitch ou encore YouTube et bien sûr c’est le but, de la monétiser.

 

L’e-sport, un marché en pleine expansion

La France compte déjà une poignée d’écoles formant des e-sportifs et représentait en 2018 le 3ème marché européen de l’e-sport derrière la Russie et la Suède. En 2018, on recensait dans l’hexagone plus de 5 millions de spectateurs d’e-sport (sur internet, à la télévision ou lors d’évènements) dont 77% étaient âgés de 13 à 34 ans, selon l’institut Médiamétrie. Erigé comme discipline sportive en Corée du Sud dès 2000, l’e-sport a connu une croissance très rapide. Il devrait représenter environ 1,5 milliard de dollars de chiffre d’affaires dans le monde en 2020, selon une étude du cabinet Deloitte publiée à l’été 2018.

0 J'aime
0 Je n'aime pas