Yoga prénatal : préparer son accouchement en douceur

yoga prénatal

Le yoga prénatal permet aux futures mamans de se sentir bien dans leur corps et dans leur tête, d’apprendre à se détendre en se concentrant sur leurs sensations. Neuf mois pour profiter de ces doux moments d’attente, et rester tonique pour accueillir bébé comme il se doit…

 

Le yoga prénatal est une préparation à la naissance relaxante et apaisante et constitue une excellente méthode de préparation à l’accouchement. Cette activité sportive permet d’allier un travail musculaire grâce aux “asanas” (ou postures), une régulation de la respiration (le pranayama) et une recherche de concentration pour aboutir à une relaxation mentale et physique. Le yoga aide en outre à soulager les douleurs articulaires et ligamentaires, à maîtriser le stress par la respiration, à améliorer la circulation, le transit, l’oxygénation du bébé. En effet, le jour J, pendant les contractions, une bonne détente respiratoire va diminuer la longueur des contractions, et donc la période pendant laquelle l’oxygénation de l’enfant est compromise. 

 

Tout au long de la séance de yoga prénatal, vous apprenez à maîtriser votre souffle. Les mouvements sont faciles à reproduire, même avec un gros ventre. Etirer votre colonne, vous assouplir, basculer votre bassin, soulager vos jambes lourdes… voici le programme. Pas de panique, le mot d’ordre est : tout en douceur ! A vous ensuite d’adapter ces postures en étant à l’écoute de votre corps, de vos sensations, de votre bien-être… Ce travail corporel vous amènera tout naturellement à la concentration.

 

Découvrez les conseils de Justine Andanson pour pratiquer une activité sportive durant sa grossesse

 

« Si vous êtes sportive à la base et que vous pratiquez une activité régulière, continuez-la sauf si elle est contre-indiquée par le médecin (apnée, équitation, course à pied, boxe, corde à sauter, VTT…, bref toutes celles dangereuses pour vous ou/et le bébé), et de manière moins soutenue. Ecoutez vos ressentis, votre corps, surtout à la fin de votre grossesse. Si votre ventre tire, que vous vous sentez essoufflée, c’est que vous allez trop loin… Si vous vous sentez en forme, et que le sport vous fait un bien fou, continuez ! Les bienfaits d’une activité sportive sont nombreux ! Si au contraire, vous n’êtes pas très sportive, marchez, nagez et misez sur une activité douce de préparation à l’accouchement comme le yoga prénatal.  »

« Le pilates prénatal est un très bon allié pour tonifier la silhouette, le fit ballet prénatal également, l’aquacycling (uniquement le premier trimestre), le renforcement musculaire à la maison avec squat sumo, fentes, pont, exercices pour les fessiers, le dos, les bras, même les obliques en gainage… tout sauf le grand droit.  »

 

Et vous quel est votre sport préféré ?

 

0 J'aime
0 Je n'aime pas