Dépense calorique : concentrez-vous sur le long terme !

calories-burn-960x540

Tous les types d’entraînements, cardio ou musculation, n’ont pas le même effet sur la combustion des calories. Composition corporelle et métabolisme, concentrez-vous sur les avantages à long terme !

 

Une néo-zélandaise – publiée dans le Journal of Science and Medicine in Sport – a pu prouver que certains types d’entraînement pouvaient déclencher une combustion des graisses beaucoup plus importante que ce que le comptage immédiat des calories ne le suggère. Ils n’auraient donc pas tous les mêmes effets sur les changements hormonaux et physiologiques, même s’ils permettent de brûler le même nombre de calories. Conduite par le professeur Nigel Harris de l’Université de technologie d’Auckland, l’étude visait à identifier les causes sous-jacentes de cette différence en comparant l’effet de l’entraînement de musculation par rapport à un entraînement cardio plus intense.

 

Déroulement de l’étude

Les participants ont été divisés en deux groupes. Le premier a suivi un cours de BODYPUMP de 55 minutes, qui permet en moyenne de brûler jusqu’à 350 calories, le deuxième, un cours de cycling de même durée, permettant de brûler le même nombre de calories. Pour mesurer leur réponse hormonale aux deux entraînements, du sang a été prélevé sur les participants avant et après les entraînements. La première hormone mesurée était l’hormone de croissance humaine (HGH), qui oxyde la graisse et construit le tissu musculaire maigre. Elle joue un rôle crucial dans la dépense calorique continue, car les muscles brûlent plus de calories que les graisses. Donc plus vous développez du muscle, plus votre corps brûlera des calories à long terme.

Les deux entraînements ont augmenté les niveaux de HGH, mais le taux était 56% plus élevé après l’entraînement de musculation qu’après la session de cycling. De même, les taux sanguins de lactate étaient jusqu’à 81% plus élevé après la séances de BODYPUMP. Les niveaux de lactate augmentent lorsque les muscles travaillent intensément, et c’est l’accumulation de lactate qui déclenche la réponse de l’hormone de croissance mentionnée précédemment.

 

Focus sur les bénéfices de l’entraînement sur le long terme

Les résultats de l’étude prouve bien que notre corps a une réponse métabolique à long terme beaucoup plus importante dans certains types d’entraînement de musculation, en particulier ceux basés sur la répétition des mouvements tel que le  BODYPUMP, alors même que ce programme entraîne une consommation calorique plus faible que dans d’autres programmes cardio intenses.

 

Conclusion, lorsque vous choisissez votre entraînement, rappelez-vous d’une chose : il ne s’agit pas seulement de prendre en compte les calories brûlées pendant l’entraînement lui-même. Il est important de considérer également les avantages physiologiques à long terme.

 

Lire l’article en entier.

0 J'aime
0 Je n'aime pas

Laisser un commentaire