8 choses à savoir avant de créer son studio de Pilates

8 choses à savoir avant de créer son studio de Pilates

Vous souhaitez enseigner le Pilates et ouvrir votre propre studio de Pilates ? Vous avez de bonnes chances de réussir puisque cette discipline connaît un véritable engouement. Chaque année, la fréquentation des studios de Pilates et de Yoga augmente de 15 à 20%. Pour vous inscrire dans la tendance et fidéliser vos pratiquants, voici 8 conseils clés avant d’ouvrir votre studio de Pilates.

Table des matières

1- Se former pour enseigner le Pilates

Avant de songer à ouvrir votre propre studio de Pilates, il est essentiel de vous former à l’enseignement de cette discipline pour devenir coach. Héritée de la CONTROLOGY, la méthode Pilates  puise ses origines au début du XXème siècle. Inventée par Joseph Pilates, puis exportée aux 4 coins du globe, elle repose sur 8 préceptes fondamentaux qui allient précision des mouvements, respiration et renforcement postural.
En pratiquant le Pilates régulièrement, en tant qu’adepte passionné ou futur coach sportif, vous comprendrez qu’on ne s’improvise pas professeur de Pilates. C’est pourquoi il existe des formations Pilates inscrites dans un parcours évolutif. La formation « Devenir coach Pilates Matwork 1 » proposée par JOBIFIT, permet de programmer des cours de niveau débutant et essentiel. Cette première certification vous apporte un socle de connaissances indispensable afin d’organiser vos cours professionnels motivants- en petits groupes ou en « one & one »- et professionnels. Conçue par des experts de la santé, du Pilates et du fitness, elle permet d’accéder au Niveau 2 et de se spécialiser dans le style de Pilates qui vous inspire.

2- Faire une étude de marché et analyser les tendances

Le Pilates n’a rien d’une discipline figée. La méthode Pilates, telle que l’enseignent et la pratiquent les « puristes », connaît quelques variantes en plein développement (le Pilates yoga, le Pilates Power, le Stott Pilates…). Une fois que vous aurez déterminé le style de Pilates qui vous inspire, il sera nécessaire d’effectuer une solide étude de marché pour déterminer s’il répond aux attentes de votre clientèle. Cette étude doit passer à la loupe la zone géographique visée pour l’implantation du studio. Sachant que le cœur de cible des pratiquants du Pilates est âgé d’en moyenne 30 à 50 ans, il est important de vous établir dans un endroit dynamique : à proximité de bureaux, de commerces, dans des lieux fréquentés, en zone urbaine ou en zone commerciale. Une fois le périmètre délimité, il faudra enquêter sur l’offre des studios concurrents et sonder les attentes de vos futurs élèves.

Pour récapitulatif, une étude de marché vous permettra de déterminer : leurs besoins/ leurs envies, les créneaux horaires qui les intéressent et le tarif potentiel qu’ils sont prêts à consacrer à vos séances (10 à 30 € en cours collectifs).

3- Construire un business plan bien ficelé

Le business plan est la colonne vertébrale de votre projet de création d’un studio de Pilates. Il détaille votre plan d’action sur 3 ans, en incluant les risques et les dépenses, et il vous permettra d’obtenir d’éventuels financements. C’est votre business plan qui orientera la stratégie commerciale de votre entreprise et vous permettra d’ajuster votre prévisionnel financier avec le chiffre d’affaires minimum que vous visez. Il faudra y inclure : tous vos investissements liés à l’équipement et à la gestion du studio de pilates mais aussi les risques de pertes liées à la concurrence ou à la conjoncture.

Bon à savoir : il est préférable de détenir un apport personnel d’au moins 20% de la somme globale du projet pour espérer obtenir des financements.

4- Choisir son statut juridique

C’est au moment de rédiger les statuts de votre entreprise que vous en choisirez l’existence juridique et les règles. Plusieurs options s’offrent à vous pour créer votre studio de Pilates : Entreprise individuelle (EI), Entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL), Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ou Société par actions simplifiées unipersonnelle (SASU) si vous souhaitez en être le seul responsable. Pour ouvrir un studio à plusieurs associés, vous pourrez vous tourner vers une SARL (Société à responsabilité limitée) ou SAS (Société par actions simplifiées), entre autres possibilités.

5- Budgétiser et équiper son studio

La création d’un studio Pilates peut nécessiter l’achat d’un local ou le rachat d’un fonds de commerce. Dans tous les cas, il faudra s’assurer que la superficie du studio que vous souhaitez ouvrir soit assez importante pour accueillir des groupes de 10 participants (ou plus) et des machines de type Reformer ou Cadillac qui prennent de la place ! Au budget immobilier viendra donc se greffer celui dédié aux équipements du Pilates (petits accessoires (20 € l’unité en moyenne) et machines (2000 à 3000 €)), aux travaux, à l’achat de mobilier, de matériel informatique, de logiciels et d’applications de gestion. Il faudra également prendre en compte les aménagements nécessaires aux mises aux normes d’hygiène et de sécurité (ERP). Mais aussi : les frais de comptabilité, de marketing, de communication, les frais bancaires et les assurances.

6- Créer l’expérience et l’événement

Pour donner le ton de votre studio de pilates, il sera nécessaire de veiller à en faire un endroit chaleureux, à la personnalité zen et à l’identité marquée. Soignez donc votre ouverture en prévoyant un événement de type « portes ouvertes » pour présenter votre offre à votre clientèle. Une communication active sur les réseaux sociaux, en parallèle, vous aidera à booster votre inauguration, à lancer vos formules d’abonnement et vos tarifs promotionnels, et à communiquer sur les différents intervenants et invités présents le jour J.

« Jeux concours, parrainage, séances d’essai vous permettront, sur du long terme, de rythmer la vie de votre studio« .

7- Fidéliser sa clientèle

Pour fidéliser votre clientèle, vous saurez mettre en pratique les enseignements de votre formation JOBIFIT.

Lesquels ? Votre capacité à programmer des exercices adaptés aux besoins posturaux et au niveau de chacun, votre volonté d’assurer des résultats mesurables et une courbe de progression avec des bienfaits esthétiques et fonctionnels à vos élèves. Vous ferez en sorte de bien vous connecter avec vos pratiquants, de connaître leurs ressentis et d’infuser votre joie de vivre au groupe. C’est la clé de l’attachement à votre studio de Pilates. Les réseaux sociaux et les moyens de communication à votre disposition (blog, site web, newsletter…) viendront compléter cette dynamique interne sur le web.

8- Se diversifier en ligne

Parce que la digitalisation de l’industrie du fitness croit de manière exponentielle (72% des studios et salles proposaient des cours à la demande sur internet en 2020 – Source : Enquête Clubintel 2020), il faudra envisager de suivre le mouvement. Bien sûr, cela nécessite la mise en place d’un planning et de tarifs dédiés. Mais, votre présence en ligne peut constituer une source supplémentaire de revenus pour votre studio. Pour cela, vous pouvez vous orienter vers un programme décalé ou plus ludique, qui nécessite moins d’accompagnement physique. Vous proposerez ainsi une offre complémentaire à celle de votre studio pour inciter votre clientèle à prolonger l’expérience Pilates à la maison.

Vous souhaitez enseigner le Pilates et ouvrir votre studio ?

JOBIFIT propose des formations PILATES qui s’inscrivent dans un parcours évolutif de développement de carrière personnalisée de coach. Professionnels du Sport Santé (ou en devenir), faites le plein de connaissances essentielles et/ou spécifiques pour enseigner la méthode Pilates, et bien plus encore.

En savoir plus

0 0 votes
Évaluation article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires