Bien respirer, c’est bien vivre ! Tout l’art de la maîtrise du souffle

Bien respirer, c’est bien vivre ! Tout l’art de la maîtrise du souffle

La respiration zen peut sauver le monde. Plus que tout autre phénomène physiologique, c’est bien la maîtrise du souffle qui garantit à l’organisme un apaisement durable. Et c’est aussi elle, qui permet de tenir le rythme durant l’effort physique. En Chine, en Inde, en Grèce, depuis des millénaires, on est convaincu qu’avec la lumière et la nourriture, l’air est une source essentielle d’énergie.

 

Sagesse du souffle

 

Participant à la régulation du système nerveux, de la circulation sanguine, la fonction respiratoire est capitale d’un point de vue physiologique. Pour bien respirer, il faut que la respiration soit fluide, en harmonie avec le geste technique, que les muscles abdominaux soient toniques (importance du gainage de la sangle abdominale mais aussi renforcement musculaire du haut du corps). Le manque de tonus découle souvent d’une mauvaise oxygénation de l’organisme et d’une élimination insuffisante des déchets gazeux. A cause du stress, les muscles de l’abdomen se contractent. De nombreuses personnes développent alors une respiration thoracique. Cette respiration « haute » est la respiration de l’angoisse, du stress. Elle peut donner parfois naissance à des douleurs cervicales, dans la mesure où les muscles respiratoires accessoires utilisés pour élever les premières côtes (les scalènes) s’attachent aux vertèbres du cou. Si l’inspiration d’air repose principalement sur eux, à la longue, les cervicales en pâtissent.

 

Exercices de respiration consciente

 

Assis bien droit, inspirez puis expirez profondément durant trois minutes en suivant mentalement le parcours de l’air qui traverse votre corps : le nez, la gorge, la poitrine, les poumons… La bouche doit rester fermée et la langue appuyée contre le palais. Renouvelez l’expérience en dessinant sur une feuille de papier des vagues correspondant à votre respiration. Synchronisez votre main et votre cage thoracique : le crayon monte ainsi à l’inspire et redescend à l’expire.

 

Les neurosciences ont en effet prouvé que la répétition de ces exercices de respiration consciente (à faire trois fois par jour) harmonisait les deux composantes du système nerveux autonome : le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique. Quand ces deux systèmes sont en parfait équilibre, les tensions mentales disparaissent et la tonicité physique demeure.

 

Les programmes ciblés

 

Sentir l’air trouver le chemin, avoir conscience de son corps, et faire corps, voici le terrain arpenté par les disciplines zen. Le yoga, le pilates, le Body Balance travaillent sur la conscience de soi, et donc la respiration. Ces pratiques favorisent le développement des muscles abdominaux pour créer un centre du corps fort. Travailler sur l’équilibre du corps, ses forces, sa masse, ses appuis, sa flexibilité c’est renforcer l’équilibre psychique de tout individu.

 

Le BODYBALANCE™ associe des exercices de yoga, de tai chi et de Pilates. La respiration contrôlée,  la concentration et une série structurée avec soin d’étirements, de mouvements et de postures, associés à des musiques zen, contribuent à créer un entraînement holistique qui plonge le corps dans un état d’harmonie et d’équilibre.

 

 

Le Pilates

L’objectif ici est de respirer tout en maintenant la ceinture abdominale contractée, afin de stabiliser le buste et le bassin pendant les exercices. À l’inspiration, les poumons se remplissent complètement d’air et la cage thoracique s’ouvre plus largement.

 

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires