Les capacités physiques des enfants ont baissé de 25 % en 40 ans

Les capacités physiques des enfants ont baissé de 25 % en 40 ans

Les jeunes Français font partie des enfants européens qui exercent le plus faible niveau d’activité physique. Voici les résultats d’une étude australienne publiée dans le International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity (IJBNPA). En 1971, un collégien courait en moyenne le 800 mètres en trois minutes contre quatre minutes aujourd’hui, soit une baisse de 25 % en 40 ans.

 

Une condition physique en constante régression

 

C’est le résultat d’une vie trop sédentaire chez les enfants des pays occidentaux. Les tablettes et autres écrans ne sont pas étrangers au phénomène même si l’Observatoire national de l’activité physique (Onaps) note par ailleurs que « moins de 30 % des collégiens se rendent aujourd’hui en cours à pied et seulement 4 % à vélo ou en trottinette ». Ce qui fait de la France l’un des pays d’Europe où les jeunes pratiquent le moins d’activité physique. « Seulement 6 % des filles et 14 % des garçons français ont une activité physique d’au moins une heure par jour, alors que la moyenne de l’UE se situe respectivement entre 10 % et 20 % », commente l’OCDE. Et c’est l’avant dernière place du classement européen…

 

Avant l’âge de 20 ans, la pratique régulière d’une activité physique conditionne le bon fonctionnement de l’organisme pour le reste de l’existence. Et l’OMS estime qu’une activité physique inférieure à une heure par jour a des conséquences graves sur la santé des enfants. « Une activité physique pratiquée de manière appropriée aide les jeunes à développer des os, des muscles et articulations solides, un appareil cardiovasculaire sain ainsi qu’une bonne coordination neuromusculaire », souligne l’OMS.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires
Cam Dewoods
3 années il y a

C’est malheureux d’en arriver là ! J’espère que la tendance va vite s’inverser …