Entraînement primaire, retrouvez vos sensations originelles

Entraînement primaire, retrouvez vos sensations originelles

On vous a peut-être déjà demandé de ramper comme un lézard, marcher comme un canard ou vous déplacer comme une araignée. Si ça n’est pas encore le cas, ça va venir ! En effet, ces positions s’invitent de plus en plus dans les nouvelles propositions de training. Ces mouvements primaires, c’est leur nom, font appel à la mémoire du corps. Le geste originel, celui qui est en nous et qu’on a oublié.

Ces techniques d’entraînement viennent des États-Unis, où a été lancé il y a une quinzaine d’années, tout un courant de pensées qui visent à développer les mouvements naturels du corps humain. Tout l’enjeu est en fait de travailler sur des mouvements correctifs. Utilisés dans les programmes de rééducation et de préparation physique, ces mouvements sont aussi ceux du yoga et de l’échauffement aux arts martiaux. Ils portent des noms très explicites : Bear Walk, Crabe Walk, Spider pour les marches et Activ Plant, Hollow, Arch pour les planches.

Les mouvements primaires

Thomas Cerboneshi, directeur technique chez PLANET FITNESS, nous l’explique : « Le principe de ces entraînements est de permettre aux pratiquants de revenir au développement moteur de l’enfant, et même du très jeune enfant. Notre mode de vie sédentaire nous amène à intégrer de mauvaises postures qui à termes, nous font perdre nos réflexes. Les bébés ne restent pas assis toute la journée, mais ils font une longue station allongés, apprennent tout seul à rouler sur le ventre puis à lever la tête. De cette manière, ils font leur courbure cervicale puis synchronisent la droite et la gauche en marchant avec les bras et les pieds opposés. En fait c’est inné. Sauf que si l’on prend n’importe quel adulte qui ne fait pas de sport ou peu, et qu’on lui demande de marcher à 4 pattes, il mettra le même bras avec la même jambe en avant. Alors que justement, tout l’enjeu est d’arriver à répartir les forces dans l’axe en alternant jambe droite en avant, bras gauche en avant et inversement. On assiste donc très souvent chez l’adulte à une absence totale de coordination. Et lorsque le schéma moteur n’est pas bon, la blessure n’est pas loin. Souvent les gens totalement désynchronisés sont ceux qui courent en extérieur. Ils avancent le bras et la jambe du même côté. Résultat : ils se font des tendinites parce que le poids est mal réparti et que les tendons supportent tout le poids du même côté.

Retrouver la coordination perdue

Ces techniques sont très utilisées dans les programmes de rééducation. A travers ces mouvements, les individus récupèrent une coordination perdue et une stabilité au niveau du tronc dans son ensemble, en utilisant la force des muscles abdominaux et fessiers. Ils retrouvent rapidement un meilleur schéma corporel et une efficacité dans le geste sportif mais aussi quotidien. “ L’ensemble de la chaîne musculaire travaille, les mouvements engagent tout le corps. Il n’y a pas d’isolation, c’est vraiment un entraînement fonctionnel.”

Le travail au sol c’est rassurant

“Pour les gens qui ont une mauvaise coordination ou qui ont été blessés, le travail au sol c’est très rassurant. Un squat ça peut faire peur. S’il y a une appréhension, le système nerveux central va paniquer, les muscles vont se contracter et le cardio va monter. Conclusion : Il sera impossible de travailler sur des amplitudes complètent alors qu’au sol, l’individu n’aura pas peur de tomber. En dehors des bénéfices, cela facilite l’approche et remet de la mobilité là où il n’y en avait plus. »

 

En quête de mobilité ? Voici les programmes qui sont faits pour vous :

  • HBX
  • GFM Ground / Force / Method
  • Methode
  • Animal Flow
  • Crossfit
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires