Epilepsie : du sport pour se battre contre la maladie

Epilepsie : du sport pour se battre contre la maladie

A l’occasion de la journée mondiale de l’épilepsie, rappelons que cette maladie touche plus de 500 000 personnes en France, ce qui en fait la maladie neurologique la plus répandue, avec 50 millions de cas recensés au niveau mondial. Après avoir prôné pendant des années le renoncement à toute activité physique, les médecins encouragent aujourd’hui les personnes atteintes à la pratique sportive. Parce que le sport génère du lien social et de l’estime de soi. Et que lorsqu’on est touché par n’importe quelle maladie, cela devient vital.

 

Les hormones de bien-être sécrétées durant la séance d’entraînement bloqueraient la survenue d’une crise et amélioreraient considérablement les troubles découlant de la maladie : insomnie, isolement, dépression, troubles anxieux.

 

Laila Ahddar, présidente de l’Association Épilepsie France et ancienne athlète de haut niveau qui a repris depuis peu la pratique du karaté, confiait dans Science et Avenir, « qu’à l’annonce d’une maladie chronique, comme l’épilepsie, le diagnostic s’accompagne souvent d’une perte d’estime de soi. L’état psychologique des patients se modifie. Faire du sport aide à penser à autre chose et à reprendre confiance en soi et en ses capacités. Une activité régulière procure une réelle sensation de bien-être. Si la pratique sportive s’avère très soutenue, avec un objectif de compétition, l’effet peut aussi être antiépileptique. Une récente étude a mis en évidence que le sport pouvait même diminuer la fréquence et l’intensité des crises. En complément des médicaments, le sport représente certainement une alternative thérapeutique à ne pas négliger. »
Pas de sport à privilégier, selon elle, toute activité est la bienvenue, mais doit rester encadrée bien sûr en fonction de la gravité des symptômes, notamment en cas de pratique de la natation, l’escalade ou l’équitation.

épilepsie

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires