I have a Dreem, le bandeau connecté qui fait mieux dormir

I have a Dreem, le bandeau connecté qui fait mieux dormir

Dans la série, on voudrait mieux dormir, voici Dreem. Ce bandeau connecté promet de vous aider à dormir profondément. A plonger le plus longtemps possible dans un sommeil réparateur. Accro au somnifère ? ça vaut le coup de laisser sa chance à Dreem… Pour la coiffure, vous repasserez.

 

Les chiffres de l’Insee sont inquiétants : un français sur trois souffre de troubles du sommeil. Mais celui-ci fait carrément peur : 50 millions de boites de somnifères sont vendues chaque année. C’est à ce problème que Rythm, jeune start up française, a choisi de remédier. Le vrai problème n’est pas tant de dormir peu mais de dormir mal. Explications : ce qu’il nous faut pour être en forme, c’est d’avoir bénéficié d’un sommeil réparateur. Rythm a donc mis au point un bandeau connecté pour améliorer la qualité du sommeil. Encadrées et soutenues par des chercheurs en neurosciences de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière ainsi que des médecins du sommeil de la Pitié-Salpêtrière, les équipes se sont employées à réaliser une solution qui récolte et analyse des données et fournit des solutions.

 

Le casque Dreem est très léger. Il se pose sur la tête et ça tient.  Lorsque le dormeur entre en sommeil profond, le bandeau émet de petites stimulations sonores sur une fréquence très précise : des « bruits roses », qui stimulent les fonctions du sommeil. Des sons transmis par conduction osseuse que seul le dormeur ressent. Si on explique bien tout à Dreem, il peut aussi nous réveiller en douceur.

 

Depuis l’application – qui va avec-, l’utilisateur peut suivre l’évolution de la qualité de son sommeil et observer l’état de ses performances cognitives. Il est aussi possible de paramétrer le casque pour qu’il réveille son utilisateur tout en douceur. Bonne chose, Dreem n’émet aucune onde. Heureusement, elles nous poursuivent suffisamment tout le jour.

 

Son prix : 349 euros. Gloups. Mais au prix des médicaments miracles vendus par milliers chaque jour dans les pharmacies, c’est pas si fou.

0 0 voter
Évaluation article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires