Les dispositifs d’aide au financement pour les formations des métiers de la forme

You are currently viewing Les dispositifs d’aide au financement pour les formations des métiers de la forme

Une formation de coach sportif pour un emploi dans le fitness ça vous tente ? En France, qu’il s’agisse d’une formation initiale diplômante ou d’une formation continue chargée d’enrichir le parcours professionnel d’une personne déjà diplômée, des dispositifs de financement à la formation professionnelle existent pour chaque projet. Tout va dépendre de votre situation : salarié(e), indépendant(e), chef d’entreprise ou demandeur(se) d’emploi. Attention à bien choisir votre organisme de formation !

Au sommaire

1 – Principes généraux du financement de la formation professionnelle

Le financement de la formation à titre individuel

Si vous êtes à l’initiative de votre projet de formation, vous pouvez envisager son financement à travers votre Compte Personnel de Formation (CPF).

Un salarié approvisionne ce compte en euros tout au long de sa vie professionnelle.
A temps complet ou partiel, le CPF est alimenté à hauteur de 500 euros par an. Et ce, dans la limite d’un plafond établi à 5.000 euros annuels.
Le CPF est également accessible à tout demandeur d’emploi, dans la limite des droits acquis, ce qui peut permettre de financer, outre une action de formation, une validation des acquis par l’expérience (VAE) ou encore, une préparation opérationnelle à l’emploi, idéale en période de transition professionnelle.

Pour faire une demande de prise en charge, l’accord de l’employeur n’est pas requis à condition que la formation s’effectue hors temps de travail. Si les compétences apportées par la formation sont directement liées au poste que vous occupez, l’employeur pourra trouver un intérêt à vous permettre de la faire sur votre temps de travail.

Utiliser mon CPF

Le financement de la formation par l’entreprise

Depuis le 1er janvier 2019, le Plan de Développement des Compétences (PDC) remplace le plan de formation. Il s’agit ici d’actions de formation à l’initiative de l’employeur à destination des salariés. En misant sur le développement de leurs compétences, un chef d’entreprise va mettre toutes les chances de son côté pour fidéliser ses équipes, éviter le turn-over et apporter une plus-value régulière à ses clients.

Toutes les entreprises françaises, quelle que soit leur taille, activité ou statut juridique, participent au financement de la formation professionnelle en s’acquittant d’une taxe annuelle dont le montant dépend du nombre de salariés dans l’entreprise.
Cette taxe est perçue par un opérateur de compétence (ou OPCO). Il en existe une dizaine et tous sont rattachés à des secteurs d’activité spécifiques. Celui de la branche sport est l’AFDAS.

Selon l’article 8.6.2 de la convention collective nationale du sport sur la Répartition des Fonds, les contributions légales relatives à la formation professionnelle et à l’alternance dont doivent s’acquitter les employeurs sont reversées à France Compétences, et sont dédiées au financement :

  • de l’alternance,
  • du conseil en évolution professionnelle,
  • du plan de développement des compétences,
  • du compte personnel de formation,
  • de la formation des demandeurs d’emploi.

Les entreprises disposent donc d’un budget annuel alloué aux plans de formation de leurs salariés qu’elles vont manager en fonction de leurs besoins et de leur stratégie. Attention, les premiers arrivés sont les premiers servis ! Si vous êtes chef d’entreprise, vous avez tout intérêt à présenter un plan de formation annuel en début d’année. Ces modalités de financement sont dans la limite des budgets disponibles. Les instances paritaires de l’AFDAS peuvent être contraintes de modifier ces règles en cours d’année.

2 – Choisir son organisme de formation

En premier lieu, sachez qu’un parcours de formation est finançable à partir de 7 heures minimum de formation. De manière générale, vous devez toujours vérifier l’éligibilité de la formation au financement avant de faire vos démarches.

Pour prétendre à un financement public, vous devez soigneusement choisir l’organisme qui va dispenser cette formation. Il doit être référencé au sein des OPCO, de Pôle Emploi, les objectifs d’apprentissage doivent être clairs et définis…

En bref, sa qualité et son sérieux doivent être officiellement reconnus :

Notez que seul l’organisme de financement de la formation reste décisionnaire sur l’acceptation de votre demande.

L’avantage Jobifit

JOBIFIT, organisme de formations dédiées aux métiers de la forme du Groupe Planet Fitness, s’attache à rendre ses formations le plus accessibles possibles et toujours mieux adaptées aux nouveaux enjeux et attentes de l’industrie du fitness.

Toutes les formations (en présentiel ou distanciel) peuvent faire l’objet d’une demande de prise en charge, hors CPF.

Le bonus, c’est que vous n’avez pas à faire l’avance des frais de formation. C’est Jobifit qui passe contrat avec l’AFDAS – on appelle cela une subrogation – et s’engage à lui fournir tous les documents nécessaires à votre prise en charge.

La marche à suivre :
Rapprochez-vous de votre OPCO (par mail ou via le site Internet)
Joignez à la demande de prise en charge de formation :
– le devis ou contrat de vente
– le programme de formation

Pour toute question relative aux demandes de prise en charge de la formation : pec@jobifit.com.

3 – Des dispositifs spécifiques à chaque situation

Il existe de nombreux dispositifs de financement de la formation professionnelle spécifiques à chaque situation, vous devez donc vous renseigner sur vos droits et remplir les conditions requises.
Attention :
le droit à une rémunération ou à une aide financière ne signifie pas que vous en bénéficierez de façon automatique et les dispositifs ne se cumulent pas de façon systématique.
Lorsque vous déposez un dossier, prenez en compte les éventuels délais.
Durant votre formation, vous n’avez pas le statut d’étudiant : vous êtes stagiaire de la formation professionnelle.

Vous êtes salarié(e)

Votre formation peut être prise en charge au titre du :

Vous êtes agent de l’état

Votre formation peut être prise en charge au titre de :

Vous êtes intérimaire

Votre formation peut être prise en charge au titre du :

Vous êtes demandeur d’emploi

Votre formation peut être prise en charge au titre du :

POLE EMPLOI passe également un contrat de subrogation avec l’organisme de formation, vous n’avez donc pas d’avance financière à faire.

Vous êtes chef d’entreprise, auto-entrepreneur ou profession libérale

Votre formation peut être prise en charge par :

Attention : les organismes de formation ne passent pas de contrat avec l’AGEFICE et le FIPPL. Le client doit donc régler lui-même la formation avant d’être remboursé par le financeur.

Toutes les infos pour les travailleurs indépendants

Florence Bonnardel

Rédactrice, L’humain me nourrit, chaque jour. J’aime recueillir les témoignages, inventer des histoires et trouver la poésie partout où elle se cache. D’un optimisme interminable, je laisse la vie me surprendre avec son lot de nouveaux défis. Mon rêve : faire le tour du monde à vélo… En attendant, j’enchaîne les cours de SPRINT !
0 0 votes
Évaluation article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires