L’exercice physique déclenche 9815 changements moléculaires dans votre corps

L’exercice physique déclenche 9815 changements moléculaires dans votre corps

Les scientifiques possèdent une montagne de preuves montrant à quel point l’exercice modifie tout : de notre métabolisme et de nos muscles à notre réponse immunitaire, nos gènes et plus encore !

La plupart de ces découvertes proviennent d’études centrées sur les domaines de la métabolomique (l’étude des molécules qui influencent le métabolisme) ou de la génomique (l’étude des molécules liées à l’expression génétique). Maintenant, pour la 1ère fois, une étude a exploré chaque changement moléculaire suite à un exercice physique.

Le changement moléculaire dû au sport

Après avoir évalué de manière exhaustive la santé de 100 personnes, une équipe de chercheurs de l’Université de Stanford a sélectionné 36 participants âgés de 40 à 75 ans, couvrant tout le spectre de la forme physique et de la santé métabolique. En d’autres termes, certains étaient en grande forme, d’autres non. 

 

Après les 1ers tests sanguins, chaque individu a couru sur un tapis roulant à une intensité croissante jusqu’à épuisement, généralement après 9 ou 10 minutes. Les chercheurs ont prélevé du sang à des intervalles variés après l’exercice. Ils ont ensuite étudié le sang, mesurant les niveaux de 17 662 molécules différentes

 

Plus de la moitié des molécules (9 815) ont changé après l’exercice. Ce qui est intéressant, c’est la différence dans leurs manières de changer. Certains ont augmenté. D’autres ont diminué. Certains ont augmenté puis diminué. D’autres ont lentement augmenté ou diminué. Le degré et le moment du changement variaient tous selon les individus.

Le bilan moléculaire : prescripteur d'entraînement ?

Surpris par l’ampleur de ces changements, les chercheurs prévoient maintenant de nouvelles études sur la façon dont certaines réponses moléculaires pourraient informer les prescriptions d’entraînement optimales

 

Cela implique de voir quels profils moléculaires indiquent une endurance aérobie supérieure ou inférieure, qui bénéficiera d’un exercice de résistance accrue et comment les médecins peuvent commencer à évaluer la forme physique avec un simple test sanguin. À suivre !

Et vous, êtes-vous équipé(e) d’un système de suivi de performance pour améliorer vos résultats ? Partagez-nous vos expériences en commentaires !

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires