Performances d’entraînement : à chacun sa méthode !

Performances d’entraînement : à chacun sa méthode !

Pour certains, quelques semaines suffisent à développer leur force et leur capacité d’endurance, pour d’autres les résultats sont plus tardifs et moins spectaculaires, même si l’effort fourni est égal. Sommes-nous conditionnés par la génétique ? Pas sûr…

De telles disparités ont souvent été liées à la génétique, mais une nouvelle étude suggère que l’ADN a en réalité peu d’influence sur la réponse du corps à l’exercice. Pour en arriver à ces conclusions, des scientifiques australiens ont analysé la réponse physique de 42 paires de jumeaux jeunes, en bonne santé et sédentaires (30 paires étaient de vrais jumeaux) évaluant d’abord leur capacité cardio et leur force avant de les engager dans deux protocoles d’exercice de trois mois. Au programme, 60 minutes de course à pied ou de vélo trois fois par semaine pour l’un, 60 minutes de musculation trois fois par semaine pour l’autre. À la fin de chaque session de trois mois, les chercheurs ont réévalué la capacité aérobie et la puissance musculaire des participants.

Trouvez la bonne formule !

Alors que la plupart des participants ont pu constater des résultats positifs, ceux-ci variaient considérablement même entre les vrais jumeaux – ce qui suggère donc que les résultats ne sont pas génétiquement dépendants. Ce que les scientifiques ont trouvé particulièrement intéressant, c’est que si l’un des participants répondait mal à l’épreuve d’endurance, il semblait tirer un avantage accru de l’entraînement en force, et vice versa. Conclusion, si tout le monde ne réagit pas de la même manière à l’exercice, il existe une stratégie optimale pour chacun !

0 0 voter
Évaluation article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires