Les clubs de fitness sont essentiels au rétablissement mondial post COVID-19

Les clubs de fitness sont essentiels au rétablissement mondial post COVID-19

Philip Mills

D’après un article rédigé pour le magazine Health Club Management (HCM), Phillip Mills – Executive Director Les Mills International – affirme qu’il est temps de reconnaître le pouvoir des clubs de fitness tant sur le plan économique que sanitaire. 

Selon lui, les salles de sport et les clubs de remise en forme doivent être reconnus comme une pierre angulaire de notre reprise mondiale suite au COVID-19 et recevoir le soutien gouvernemental nécessaire.

 

Table des matières

L’environnement sécuritaire des clubs de fitness

Un récent rapport de l’IHRSA a souligné les bienfaits de l’exercice physique. S’appuyant sur des preuves scientifiques, il montre que les clubs de fitness ne présentent pas de risque plus élevé de transmission de COVID-19 que d’autres lieux publics, lorsqu’ils fonctionnent selon des directives appropriées.

Ce rapport souligne qu’il n’y a pas de preuve de propagation de COVID-19 dans aucun club américain à ce jour. Nous commençons donc à prouver la sécurité des salles de sport.

 

L’impact économique de l’exercice physique

Une étude réalisée par des consultants, McKinsey, a révélé que l’impact économique d’une meilleure santé au sein de la population mondiale pourrait ajouter 12 000 milliards de dollars US au PIB mondial d’ici 2040, soit une augmentation de 8 %.

Investir dans ce domaine dès maintenant pourrait contribuer à relancer notre économie mondiale après les effets dévastateurs de la pandémie de COVID-19.

L’exercice, rempart préventif contre le Covid

En termes de santé, un nouvel article universitaire écrit par le scientifique David C Nieman, suggère qu’une activité physique régulière devrait être entreprise pour réduire le risque de contracter le COVID-19.

Selon lui, l’exercice est aussi important que la distanciation sociale, le lavage des mains et le port du masque. Il permet d’augmenter la capacité immunologique en augmentant le flux sanguin et la mobilisation des globules blancs.

L’exercice régulier protège également contre l’obésité et, comme l’indique Nieman, réduit le risque d’hypertension, de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires – trois des principales conditions sous-jacentes au COVID-19.

Parallèlement, des recherches menées par le professeur Zhen Yan de l’université de Virginie ont montré que l’exercice régulier peut réduire le risque de complications chez les personnes atteintes de COVID-19.

 

Encourager le retour des pratiquants en clubs

L’exercice est clairement vital pour le rétablissement de notre planète après le COVID-19 à plusieurs niveaux importants. Le confinement a élargi l’éventail des options permettant aux gens de rester actifs chez eux, ce qui a conduit certains médias à se demander si nous avons encore besoin des salles de sport pour répondre à nos besoins en matière de remise en forme.

Les membres de la salle de sport sont en moyenne 14 fois plus actifs que les non-membres

Nos clubs ne servent pas seulement à la remise en forme, mais aussi à la motivation des membres. Nous savons que cela reste un élément clé de la pratique régulière de l’exercice physique et que c’est l’une des principales raisons de l’existence de notre secteur.

L’effet de groupe des cours collectifs

Parmi les facteurs de motivation les plus puissants figure le sentiment de connexion que nous procure l’entraînement en groupe. Cela est particulièrement évident lors d’un cours collectif en live. Tous ceux qui ont ressenti l’effervescence d’un cours collectif attestent que c’est l’une des expériences d’entraînement les plus puissantes et les plus motivantes que vous puissiez avoir.

De nombreuses recherches montrent que ce sentiment de connexion porte ses fruits. Les recherches indiquent que les membres qui s’entraînent en groupe sont beaucoup plus susceptibles de s’y tenir que ceux qui font cavalier seul. La science montre que nous éprouvons plus de plaisir et de satisfaction lorsque nous nous entraînons en groupe. Et il est prouvé que lorsque nous sommes entourés par les actions saines des autres, cela déteint sur nous aussi.

Une étude publiée dans Obesity Journal indique que lorsque les personnes en surpoids passent du temps avec leurs amis en forme, elles perdent plus de poids, et plus elles passent de temps avec ces amis, plus elles perdent de poids.

 

Le collectif, vecteur de motivation

95% des personnes qui suivent un programme de perte de poids avec un ami le terminent, mais seulement 76 % y parviennent si elles le font seules.

Étude de l'école de médecine de l'Université de Pittsburgh

Il existe également des preuves de l’effet Kohler, qui nous pousse à nous surpasser lorsque nous nous entraînons avec d’autres personnes. Une étude a comparé les personnes qui font du surf seul et avec un partenaire (qui avait des capacités supérieures). Résultat : les personnes plus motivées ont augmenté la durée de leur entraînement de 24 %.

S'entraîner avec d'autres personnes peut augmenter la durée et l'intensité de l'entraînement de 200 %.

Étude de l'Université d'État du Kansas Tweet

La motivation est un élément clé d’une habitude durable de faire de l’exercice et c’est pourquoi il est si important pour la société de revenir aux clubs de fitness dans le monde entier – et à toutes les choses qui les rendent inspirants – dès lors que les conditions de sécurité sont respectées.

Comme l’a déclaré le conseiller médical en chef du gouvernement britannique, Chris Whitty, le 15 avril, « il n’y a pas de situation, d’âge ou de condition où l’exercice n’est pas une bonne chose… l’exercice est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire ».

Selon M. Whitty, l’activité physique est « très importante pour la santé à long terme » et cruciale pour maintenir les gens en forme pendant la pandémie actuelle.

Un enjeu majeur pour la santé mondiale

L’interdiction de faire de l’exercice aurait des conséquences catastrophiques pour notre santé physique et mentale, sans parler de celles de l’économie et de l’environnement : rien qu’aux États-Unis, les maladies chroniques qui peuvent être évitées par un exercice régulier devraient coûter 42 000 milliards de dollars entre 2016 et 2030.

Une vaste étude comparative de 2013 sur l’exercice et les médicaments, publiée dans le British Medical Journal, a révélé qu’être en forme était aussi bon, voire meilleur, pour lutter contre un certain nombre de maladies chroniques.

 

Promouvoir le sport santé

C’est vraiment la meilleure médecine, avec le pouvoir d’améliorer tout, du bien-être général et des maladies musculo-squelettiques aux problèmes cardiovasculaires, en passant par les cancers, le diabète, la sclérose en plaques et les problèmes de santé mentale, comme l’anxiété et la dépression.

“Alors que le monde s'adapte à la suite de cette pandémie sanitaire majeure, avec les leçons apprises et des processus plus sûrs en place, il est temps que les gouvernements reconnaissent le rôle vital des salles de sport dans la société et prennent des mesures significatives pour les soutenir. Notre rétablissement du COVID-19 en dépend. “

Phillip Mills
2.5 2 votes
Évaluation article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires
Leclercq
Leclercq
1 mois il y a

Une bonne démonstration des biens faits du sport. Ainsi une bonne mise en place des gestes barrières au sein des clubs mondiaux.

Karima
Karima
1 mois il y a

Il faut ECRIRE : « LAISSEZ LES SALLES DE SPORTS
O U V E RT E S !!! »

« LES SALLES DE SPORTS DOIVENT RESTER OUVERTES !!! »

Phil
Phil
1 mois il y a

Le sports est essentiel et vitale pour le bien-être, il faut que les gymnases clubs et salles de sports restent ouvertes

FLORENCE BARRÉ
FLORENCE BARRÉ
28 jours il y a

Se rendre en salle de sport ne représente aucun danger car le protocole sanitaire et est scrupuleusement respecté. De plus vu le contexte actuel il est nécessaire de se vider la tête pour éviter les angoisses. Pour le bien être des gens il faut laisser les salles de sport ouvert.