Pourquoi faut-il mieux que meilleur ?

You are currently viewing Pourquoi faut-il mieux que meilleur ?

Les coureurs les plus rapides du monde courent entre 19 et 23 km/h. L’ours moyen court entre 48 et 64 km/h. Cela signifie que même le meilleur sprinteur au monde Usain Bolt ne pourra jamais le semer.

Mais il y a un adage : pour s'éloigner d'un ours, il n'est pas nécessaire d'être le coureur le plus rapide du monde, il suffit d'être plus rapide que le gars derrière vous. C'est la même chose dans les affaires.

Bon nombre d’entreprises, grandes et petites, aiment se présenter comme « les meilleures ». J’ai rencontré un jour un professionnel qui se vantait d’offrir « le meilleur service de son secteur« . Une affirmation qui est tout simplement fausse ou du moins, impossible à prouver. En fin de compte, aucune entreprise ne peut affirmer qu’elle offre le meilleur de quoi que ce soit (prestations, services ou qualité). D’ailleurs, qui peut prétendre savoir ce que font exactement ses concurrents ?

Table des matières

Mieux vaut être mieux que meilleur

La bonne nouvelle est que vous n’avez pas besoin d’être le meilleur. Vous devez être mieux. « Le meilleur » est une norme qui manque de crédibilité. Mais « mieux » est une affirmation réaliste, une comparaison beaucoup plus facile à faire. Le professionnel que j’ai rencontré aurait dû me dire qu’il était « déterminé à offrir un meilleur service que tous ses concurrents de la région et, plus important encore, à améliorer chaque année la qualité de son propre service ». Pour lui, cette prétention apparemment inférieure est en réalité beaucoup plus réaliste, beaucoup plus crédible et beaucoup plus attrayante.

Le niveau de "mieux" vous maintient également sur vos gardes. Comme être poursuivi par un ours, il faut toujours avoir une longueur d'avance pour ne pas se faire manger. Être mieux signifie que vous devez sans cesse apprendre et vous améliorer, car il y a toujours matière à améliorer (sans oublier qu'il y a un énorme ours derrière vous).

Vouloir rester le meilleur est un leurre

Être le meilleur n’offre qu’un avantage à court terme. Une fois que vous êtes le meilleur, rien ne vous encourage à progresser encore. Résultat : la paresse ou l’orgueil apparaissent. Car vouloir “rester le meilleur” est un leurre : on souhaite toujours perdre quelques kilos plutôt que de rester au même poids, tout comme vouloir courir sa prochaine course plus rapidement que la dernière. L’envie de s’améliorer est toujours plus puissante que de rester au même stade, même si c’est le meilleur.

Tout grand athlète, entreprise ou leader capable de rester en tête du peloton pendant une longue période est en mesure de le faire, non pas parce qu’il pense être le meilleur, mais parce qu’il met tout en œuvre chaque jour pour faire mieux que son plus grand concurrent : lui-même.

Vous pousser ainsi que ceux qui vous entourent à devenir les meilleurs est impossible. Vous pousser ainsi que ceux qui vous entourent à vous améliorer sans cesse est le seul moyen de devenir les meilleurs... et de dépasser l'ours !

Qui est Simon Sinek ?

Simon Sinek est un optimiste inébranlable qui croit en un avenir brillant et en notre capacité à le construire ensemble. Il a découvert des modèles remarquables sur la façon dont les plus grands leaders et organisations pensent, agissent et communiquent.

Simon est peut-être mieux connu pour avoir popularisé le concept du POURQUOI dans son premier TED Talk en 2009. Il est devenu le 3ème plus regardé sur TED.com, avec plus de 40 millions de visites et sous-titré en 47 langues.

Simon est l’auteur de plusieurs livres à succès dont Start With Why (best-seller mondial), Leaders Eat Last (best-seller du New York Times et du Wall Street Journal), Together is Better (best seller du New York Times et du Wall Street Journal) et Find Your Why. Son dernier livre, The Infinite Game, est sorti début 2019.

Cécile Poulain

Rédactrice marketing, dog lover, fan de nature, de trail et de running, affectionne le functional training, les cours de fitness inspirés des sports de combat (boxing) et le cheese-cake à la myrtille.
0 0 votes
Évaluation article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires