Les sportifs ont un cerveau plus gros que les autres ! Oui oui…

Les sportifs ont un cerveau plus gros que les autres ! Oui oui…

Les chercheurs de la Boston University School of Medicine ont découvert que les personnes sédentaires subissaient sur le long terme un rétrécissement de leurs cerveaux et une diminution des capacités cognitives. Les chercheurs ont réalisé des tests d’effort sur des participants âgés de 31 à 49 ans. 20 ans plus tard, en mesurant à nouveau l’état de leur cerveau, ils découvrent que ceux qui fournissaient 20% d’activité de moins par rapport aux autres, perdaient davantage de masse cérébrale

 

Tous les cerveaux rétrécissent… mais pas à la même vitesse

Evidemment et même si cela peut sembler effrayant, tous les cerveaux rétrécissent en vieillissant. Mais pas dans les mêmes proportions. Dans le cadre de cette étude, tous les participants ont vu leur cerveau rétrécir d’environ 0,2% chaque année. Le différence se faisait au niveau de leur activité physique : à chaque tranche de 20% d’activité fournie en moins, s’ajoutait 0,2% de rétrécissement de la masse cérébrale. Des chiffres qui font peur, puisque cette détérioration prématurée peut  aboutir à des déficiences cognitives et pertes de mémoires.

 

Les sportifs seraient plus intelligents que la moyenne ?

Par ailleurs, une étude finlandaise, publiée par l’université de Jyväskylä, a analysé dix paires de jumeaux masculins âgés de 32 à 36 ans. Celui qui avait pratiqué le plus de sport lors des 3 dernières années possédait « un plus large volume de matière grise dans deux structures cérébrales cruciales, le striatum (impliqué dans les mouvements volontaires et la gestion de la douleur) et le cortex préfrontal

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires