Le saviez-vous ? Les enfants qui vont à l'école en vélo sont plus attentifs

le saviez-vous

Il y a des choses que l’on sait, d’autres que l’on ignore et enfin celles que l’on devine. Voici en tous cas deux infos en l’air mais vérifiées qui en étonneront plus d’un…

 

Aller à l’école à vélo améliore l’attention en classe !

Selon une récente étude danoise, faire de l’exercice avant d’aller à l’école améliore la concentration. Les résultats ont étonné Niels Egelund, coauteur du rapport, étant donné que l’objectif initial de l’étude était d’étudier l’impact du déjeuner et du dîner sur la concentration. « Les résultats ont révélé que prendre un déjeuner et un dîner a un impact, mais moindre comparé à celui de faire de l’exercice, » a déclaré Egelund. Ces enfants-là bénéficieraient jusqu’à 4 heures de capacité de concentration supplémentaire par rapport aux enfants qui sont conduits à l’école. Cela représente une concentration accrue de plus de 60 % sur une journée d’école normale. Alors si toutefois c’est possible, incitez vos enfants à aller à l’école à pied ou à vélo !

 

Flemmard ? Épousez une sportive !

Si la motivation manque parfois à tout le monde quand il s’agit de faire un peu d’exercice, les couples pourraient être avantagés par rapport aux célibataires. Une étude portant sur 3361 couples, menée par le Johns Hopkins Bloomberg de la School of Public Health de Baltimore révèle en effet que faire du sport est contagieux entre amoureux. Si un conjoint pratique une activité physique régulière, sa moitié aura alors de très fortes chances de s’y adonner, que ce soit pour partager un moment à deux, par mimétisme ou encore par culpabilité. Les résultats ont été présentés début mars au meeting annuel de l’American Heart Association (AHA), la plus grosse organisation des États-Unis dédiée aux risques cardio-vasculaires. Avoir une compagne sportive augmenterait de 70 % les chances d’un homme de le devenir lui-même. Et quant à celles qui partagent leur vie avec un homme sportif, la probabilité augmente de 40% qu’elles se mettent à l’exercice, par rapport aux femmes dont le mari n’aime pas bouger. La vie à deux réduirait par ailleurs, le stress, les risques cardiaques et augmenterait la longévité des deux conjoints. En favorisant la pratique de l’exercice, la vie à deux participerait donc aussi à la réduction du risque de diabète et au maintien du dynamisme musculaire.

 

0 J'aime
0 Je n'aime pas